Tome 1 : Le Crépuscule Violet

Chronique des joyaux t1 melanie dufresne

Autrice : Mélanie Dufresne

Quatrième de couverture :

Sept joyaux.

Six châteaux.

Les précieux sont des créatures immortelles dont la mission est de veiller au bien des habitants de leur château. Pour les aider dans leurs fonctions, un seigneur et un maître d’armes règnent à leurs côtés.

Mais les Terres du Nord sont rongées par un mal insidieux. Après des siècles de paix, les souvenirs de la Guerre des Sylphes ne sont que des échos lointains, mais il n’en reste pas moins que l’équilibre a été rompu et qu’il faudra en payer le prix.

Sabaya est la précieuse du château Violet, pétillante et aimée de ses gens.

Tout bascule lorsque le maître d’armes du château Violet est tué par des gargouilles, des bêtes hideuses et sanguinaires. Son seigneur se lance alors dans une mission périlleuse pour trouver un nouveau candidat, la laissant seule pour protéger ses gens.

C’est à ce moment qu’un mercenaire séduisant mais sans attache fait irruption dans sa vie. Jonas. Tout les oppose. Alors qu’elle ne vit que pour assurer l’avenir de son château, il ne rêve que de venger sa famille. Les moments passés ensemble éveillent des sentiments plus intenses que l’amitié, bouleversant toutes les certitudes de Sabaya.

À l’aube des combats, Sabaya est déchirée entre la tentation et le devoir. Comment pourra-t-elle résister à son charme alors que la magie s’en mêle ? Jonas pourrait être la clé de leur survie à tous, mais encore faut-il qu’il accepte de porter le manteau de la responsabilité.

Plongez dans l’univers de fantasy épique de la Chronique des Joyaux, avec ses châteaux grandioses et leurs habitants uniques, là où l’aventure rencontre l’amour.

 

Mon avis :

Voici un premier tome qui laisse présager un univers original où la magie est présente en fonction des territoires géographiques et de certains êtres. J’ai apprécié ces détails qui impactent le scénario et ouvrent un champ de possibilités pour la suite. Tantôt force, tantôt faiblesse ; tantôt bienfaisante, tantôt malfaisante, la magie permet des retournements de situation qui offrent une cadence intéressante au récit. Si je les ai vus venir à cause d’une intrigue plutôt simple, cette dernière reste bien menée. Le livre se lit donc vite malgré des répétitions.

 

L’alternance des points de vue Sabaya/Jonas joue également un rôle dans cette sensation de tourner les pages rapidement. Les chapitres ne sont pas toujours équilibrés en termes de longueur, ce qui impacte évidemment le rythme de lecture, mais pour ma part, cela ne m’a pas gênée !

 

Les personnages principaux semblent plutôt bien construits et assez mûrs. Les personnages secondaires sont nombreux et restent effectivement au second plan, mais ils pourraient tout à fait prendre une place plus importante dans les prochains tomes, ce qui permettrait d’approfondir leur psychologie.

 

Côté romance, elle démarre lentement pour s’accélérer subitement au trois-quarts du bouquin. Elle sert bien l’intrigue et est mature. Un excellent point pour moi !

 

Je lirai la suite avec plaisir,

 

*Iléana*

 

Je remercie Mélanie Dufresne et SimPlement Pro pour ce service presse.

Pour acheter « Le crépuscule Violet », suivez le lien.

 

Extrait de Sabaya :

« Je me tournai vers Ksara et inclinai la tête sur le côté. Elle avait remis une main à l’eau et faisait aller et venir ses doigts dans le bassin.

L’effort requis était infime, et je poussai mon attention dans la fontaine. Ma perspective changea des couleurs normales à celle des courants d’énergie vitale. Et la raison de la détresse de Ksara devint évidente. Son bas-ventre était illuminé du bleu de la vie, le chatoiement presque plus vif que celui de sa propre énergie. Cette grossesse allait certainement la taxer, mais je n’étais pas trop inquiète.

— Depuis combien de temps les nausées ont-elles commencé ? demandai-je. »

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×