Tome 1 : La Chienne de l'Ombre

Legendes faes tome 1 la chienne de l ombre 918848 264 432

Auteure : Manon Elisabeth d'Ombremont

 

Résumé :

Faëry, sous le règne de l’Empereur Fenrír.

Melyan est une bâtarde. Mi-fomoire mi-fée, elle a pour unique ambition de devenir une grande guerrière, digne de son héritage.

Elyalë est une banshee. Magicienne aux pouvoirs terrifiants, elle est aussi la martyre de l’Empereur. 

Tout les oppose, et elles se connaissent à peine, pourtant, elles sont demi-sœurs.

Un coup du sort les rapprochera, mêlé à un même désir : celui de survivre dans les ténèbres, et de ne surtout pas succomber aux promesses du dieu-dragon Déchu. 

Mon avis :

Ça y est ! Je suis sous le charme de la Dark Fantasy !

Âmes sensibles, passez votre chemin pour ce premier tome des Légendes Faës. L’univers de Manon Élisabeth d’Ombremont est sombre, très sombre, puisque ses deux héroïnes, Melyan et Elyalë, appartiennent au peuple des « méchants » : les unseelies. Voici le premier point que j’ai apprécié : suivre les péripéties du côté des êtres difformes et sans aucun scrupule. Ça change, et ça fait du bien !

De plus, l’auteure maitrise suffisamment bien la psychologie de ses personnages pour que l’on s’attache malgré tout aux deux demi-sœurs. Grâce à leur passé respectif, on comprend leurs choix, leurs réactions et leurs émotions. Leur environnement les a influencées (comme pour nous, les êtres humains, finalement !), un message que l’écrivaine transmet à la perfection.

Il y a même une petite touche de romance, mais pas assez présente à mon goût. Ceci dit, la volonté de l’auteure de ne pas s’attarder sur le développement de sentiments amoureux est tout à fait compréhensible au vu de son monde ! Ça m’a un peu manqué, mais pas gêné outre mesure.

Les descriptions m’ont embarquée – honnêtement, j’ai lu ce roman en à peine deux soirées ! Seules les rares interruptions d’un mystérieux narrateur (vous ferez sa connaissance dès les premières pages) ont quelque peu cassé le rythme de ma lecture. Néanmoins, ces passages restent peu nombreux, pas d’inquiétude, donc !

La plume de Manon Élisabeth d’Ombremont se révèle fluide et agréable à lire. Le vocabulaire est varié et la cadence du récit, soutenue. Les chapitres courts et le suspens déposé ici et là avec talent permettent de tourner les pages sans s’en rendre compte.

Hâte le tome 2 !

*Iléana*

 

Merci à L'ivre book pour ce service-presse.

Pour suivre les actualités de l’auteure : Facebook

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×