Tome 1 : La Louve

Les carnets de lou anne tome 1 la louve isabelle morot sir

Auteure : Isabelle Morot-Sir

 

Résumé :

Lou-Anne est une jeune fille forte, indépendante et brillante. Un pas, un seul pas et tout a basculé. En d’autres lieux elle serait élève officier, aujourd’hui cependant elle doit se trouver une vie, s’adapter à un monde étrangement médiéval qui ne lui correspond en rien. Soutenue par Sir Robert, vieux héros d’une guerre lointaine, parviendra-t-elle à comprendre cette société ? À s’y faire une place ? Pourra-t-elle se faire accepter par cette population marquée par d’anciens combats, et forcée de supporter l’occupation des Darvars, peuple rude venu d’îles reculées et glacées ? Quels choix a-t-elle ? Au travers de ses carnets, elle vient confier ses doutes, ses incertitudes… Et surtout ses espoirs.

Mon avis :

Un premier tome qui nous plonge tout en douceur dans ce nouveau monde que découvre Lou-Anne.

 

Si les premiers paragraphes m’ont interpelée (je ne me souvenais plus du résumé) à cause d’un étrange mélange de terme comme « legging », « manga », « druide » ou encore « chevalier », les explications de Lou-Anne arrivent suffisamment vite pour lever le mystère.

Je me suis rapidement attachée à cette jeune gendarme débarquée dans un autre monde, la forme du journal intime m’a sûrement aidée ! La « damoiselle » retranscrit parfaitement bien ses émotions et ses péripéties journalières. Loin d’être mièvre ni, à l’inverse, complètement badass, elle dévoile un caractère déterminé et mature. Une « héroïne » comme je les aime, en fait !

Les personnages secondaires s’affirment et prennent petit à petit une place prépondérante dans la fiction. La Louve appartient à cette catégorie de romans qui laisse deviner un univers construit où tout s’imbrique en temps voulu. Dans ce premier volet, la romance se dessine progressivement, Lou-Anne cherche surtout son rôle – et le trouve – grâce à de menues enquêtes.

 

Une part surprenante du récit à laquelle je ne m’attendais pas ! Bien sûr, la jeune femme est gendarme dans notre monde, mais j’ai été étonnée que son métier influence tant le cours de l’histoire ! Ce n’est pas déplaisant, les genres littéraires se croisent pour mieux se servir les uns les autres.

 

Le style d’Isabelle Morot-Sir demeure toujours aussi agréable. J’aime particulièrement ses descriptions, qui me projettent devant de somptueux décors ou en tant que témoin d’une scène !

 

On se retrouve – avec beaucoup d’impatience pour moi ! – pour le second tome d’ici la fin de l’année.

 

*Iléana*

 

Je remercie Isabelle Morot-Sir pour ce service-presse.

Pour acheter Les carnets de Lou-Anne, La Louve, suivez ce lien.  

Extrait :

« Sans doute s’organisent-ils mieux ici que ce que nous avons pu le faire en d’autres temps dans mon propre monde. Au contraire les maisons affichent une certaine prospérité avec des portes aux ferronneries ouvragées et originales : symboles ésotériques, formes géométriques ou animaux fantasmagoriques en ornent gonds et heurtoirs dans une aimable créativité. Chaque demeure est agréablement fleurie apportant ainsi une indéniable gaieté à l’austérité du granite. »

Ajouter un commentaire