Aux portes de l'éternité

Aux portes de l eternite de ken follett

Auteur : Ken Follett

 

Résumé (4ieme de couverture) :

1961. Les Allemands de l'Est ferment l'accès à Berlin-Ouest. La tension entre les États-Unis et l'Union soviétique s'exacerbe pour atteindre un point culminant l'année suivante avec la crise des missiles de Cuba. Le monde scindé en deux blocs se livre une guerre froide qui risque de devenir une guerre nucléaire. Confrontées à toutes les tragédies de la fin du XXe siècle, plusieurs familles, russe, allemande, américaine et anglaise, sont emportées dans le tumulte de ces immenses troubles sociaux, politiques et économiques. George Jakes dans le bus des Freedom Riders, Jasper Murray dans la jungle vietnamienne, Tania Dvorkine en Sibérie, Dave Williams et Walli Franck, rockers à Berlin ou San Francisco, vont se battre, trouver le chemin de l'amour et participer chacun à leur façon à la formidable révolution en marche.

Mon avis :

Difficile de trouver les mots pour vous parler de ce dernier tome du Siècle, la saga historique de Ken Follett.

 

Le roman se focalise sur les enfants des personnages principaux du tome 2, ce qui, comme pour L’hiver du monde, apporte un vent de fraîcheur à l’histoire. Leurs parents et grands-parents restent cependant en arrière-plan, ils amènent une certaine stabilité à l’histoire et permettent de resituer les protagonistes dans leur famille d’origine. C’est que les générations commencent à se succéder, et au début, il m’a été parfois un peu difficile de me souvenir qui était le fils ou la fille de qui ! Ceci dit, ce petit désagrément disparait au fil des pages, au fur et à mesure que l’on apprend à connaitre ces nouveaux protagonistes.

Encore une fois, chapeau bas à Ken Follett qui réussit à rendre chaque personnage unique et attachant, un en un mot : humain.

 

Sa plume est également au rendez-vous, toujours fidèle à l’Histoire. Il a l’art et la manière de m’embarquer dans des moments clefs historiques, de rendre toutes ces heures de cours de collège et de lycée vivantes et émouvantes. La chute du Mur de Berlin m’a particulièrement touchée. D’un point de vue général, les décennies de la Guerre Froide sont particulièrement intéressantes, et ne datent pas de si longtemps ! Dans ce roman, Ken Follette nous décrit le monde d’il y a une trentaine d’années, un passé proche, donc, qui permet de comprendre comment les Sociétés Occidentales en sont arrivées là aujourd’hui.

 

J’ai également trouvé fascinant d’assister à cette marche de l’Histoire sur près d’un siècle, de constater tous les changements sociétaux et économiques, et ce dans les quatre coins du monde.

 

Suivre des familles sur presque un siècle et ne pas s’en lasser, c’est un exploit que peu d’écrivains peuvent se targuer de réussir, c’est pourtant le cas de Ken Follett avec Le Siècle.

 

*Iléana*

Commentaires (2)

Ileana
  • 1. Ileana | 05/02/2016

Ce troisième tome est très axé politiques et histoires d'amour. Plus que les deux autres, j'ai trouvé. Il est plus long, également... Peut-être un mélange de tout ça réunit à fait que tu as moins accroché ?

Geneviève
  • 2. Geneviève | 03/02/2016

Je viens de terminer la trilogie également. J'ai eu un peu plus de mal avec ce troisième tome. Difficile de dire exactement pourquoi... Je sais, mon commentaire n'aide pas beaucoup...

Bisous, les filles

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×