L'hiver du monde

L hiver du monde de ken follett

Auteur : Ken Follett

 

Résumé (4ieme de couverture) :

De l'émergence du IIIe Reich à l'aube de l'ère atomique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l'a jamais racontée. 1933, Hitler s'apprête à prendre le pouvoir : l'Allemagne entame les heures les plus sombres de son histoire et va entraîner le monde entier dans la barbarie et la destruction.

Cinq familles de nationalités différentes, intimement liées, vont être emportées par le tourbillon de la Seconde Guerre mondiale. Amours contrariées, douloureux secrets, tragédies, coups du sort... Des salons du Yacht-Club de Buffalo à Pearl Harbor bombardé, des sentiers des Pyrénées espagnoles à Londres sous le Blitz, de Moscou en pleine évacuation à Berlin en ruines, le lecteur est projeté au coeur des drames mais aussi des joies vécus par ces femmes et ces hommes exceptionnels. Boy Fitzherbert, Carla von Ulrich, Lloyd Williams, Daisy Pechkov, Gus Dewar et les autres vont chacun à leur manière tenter de faire face au milieu du chaos. Entre épopée historique et roman d'espionnage, histoire d'amour et thriller politique, ce deuxième volet de la magistrale trilogie du Siècle brosse une fresque inoubliable.

Mon avis :

Un deuxième volet haletant de la saga Le siècle de Ken Follett.

Cette sombre période n’épargne personne, aucune famille ni aucun pays.

Nous suivons principalement les familles du premier tome. Cependant, l’histoire est axée sur la dernière génération, c’est-à-dire les enfants nés pendant la Première Guerre mondiale (et leurs petits frères et sœurs.) Ces nouveaux personnages apportent un vent de fraicheur à l’histoire, ils sont jeunes et fougueux, comme leurs parents à leurs âges, mais ont tous leur propre caractère. Les personnages de La chute des géants restent bien présents, consolidant ainsi cette saga familiale.

Véritable mine d’or historique, ce roman rend compte de la situation politique du monde dans les années 1920-1940. J’aime beaucoup l’histoire et, encore une fois, j’ai eu l’impression d’y être plongée.

Chose agréable : Ken Follett ne tombe pas dans le listing de la barbarie nazie. Il nous entraîne du côté du peuple, des soldats, des résistants et de la sphère politique, toutes nationalités confondues. Il nous fait voyager d’un bout à l’autre du globe, et ces différents points de vue rendent le livre passionnant et difficile à lâcher !

La plume de Ken Follet, saisissante et juste, est également au rendez-vous. Pas de détails superflus, les émotions poignantes des protagonistes sont retransmises au lecteur avec brio.

Sortez votre mouchoir pour ce deuxième tome, il récoltera autant de larmes de bonheur que de tristesse !

 

*Iléana*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×