La vie secrète des arbres

La vie secrete des arbres

Auteur : Peter Wohlleben

 

Résumé :

Dans ce livre plein de grâce, acclamé dans le monde entier, le forestier Peter Wohlleben nous apprend comment s’organise la société des arbres. Les forêts ressemblent à des communautés humaines. Les parents vivent avec leurs enfants, et les aident à grandir. Les arbres répondent avec ingéniosité aux dangers. Leur système radiculaire, semblable à un réseau internet végétal, leur permet de partager des nutriments avec les arbres malades mais aussi de communiquer entre eux. Et leurs racines peuvent perdurer plus de dix mille ans…

Prodigieux conteur, Wohlleben s’appuie sur les dernières connaissances scientifiques et multiplie les anecdotes fascinantes pour nous faire partager sa passion des arbres.
Une fois que vous aurez découvert les secrets de ces géants terrestres, par bien des côtés plus résistants et plus inventifs que les humains, votre promenade dans les bois ne sera plus jamais la même.

Mon avis :

C’est un best-seller que je vous présente avec plaisir aujourd’hui ! Fascinant, contenant une juste dose de données scientifiques narrées avec délicatesse… La vie secrète des arbres est assurément à découvrir.

 

Si le premier chapitre m’a paru un poil longuet, je me suis vite laissée bercer par la suite, lisant un chapitre par-ci par-là, ou en en dévorant plusieurs d’affilée ! Le talent de conteur de Peter Wohlleben m’a bluffée. Il parvient à humaniser les arbres tout en préservant leur unicité au travers d’exemples qui m’ont permis de saisir des détails de leur vie.

 

Voir écrit noir sur blanc un tel amour pour la nature fait du bien. Lorsque l’on sait que ce bouquin s’est vendu à plusieurs milliers d’exemplaires à travers le monde, je me dis que nous avons peut-être une chance de limiter le désastre écologique en cours ! Agrémentés de sources scientifiques et de ses propres observations, ces savoirs transmis avec simplicité sont à diffuser un maximum. Les enfants pourraient y être sensibles, pour peu que l’on prenne le temps de leur expliquer les passages un peu plus « pointus » que d’autres.

 

En lisant certains paragraphes, j’avais presque l’impression de me balader en forêt accompagnée d’un guide compétent et respectueux. Une bouffée d’oxygène dans mon quotidien surchargé depuis quelques mois !

 

*Iléana*

Extrait :

« Quand on sait qu’un arbre est sensible à la douleur et a une mémoire, que des parents-arbres vivent avec leurs enfants, on ne peut plus les abattre sans réfléchir ni ravager leur environnement en lançant des bulldozers à l’assaut des sous-bois. »

Ajouter un commentaire