Les décombres du monde

Les decombres du monde 600px x 840pxrvb

Auteur : Cyril Amourette.

Éditions l'Alchimiste

Résumé :

Et si par une belle matinée de printemps, une rue jaillissait entre deux maisons, dans votre quartier. Quelle serait votre réaction ?
D’où peut bien venir cette rue ? Pourquoi et comment est-elle apparue ? Et surtout : où mène-t-elle ?
Dans ce livre-jeu, c’est vous qui choisissez votre chemin. Êtes-vous prêt à tenter l’aventure ? À découvrir l’envers du monde. Chaque paragraphe porte la promesse d’une découverte merveilleuse, étrange et peut-être, dangereuse.

 

Mon avis :

Aujourd’hui, je vous présente un livre-jeu ! Dans la même veine que les fameux « Livres dont vous êtes le héros », mais avec un sérieux coup de jeune ! Le concept varie cependant légèrement de l’ancienne édition, puisque vous n’aurez pas besoin de matériel pour partir à l’aventure. Finis les crayons, les dés et les calculs ! Préparez-vous simplement à faire un choix à (presque) chaque fin de chapitre. Ayant lu la version numérique, il faut uniquement cliquer sur le numéro sélectionné et hop ! le périple continue. Ce format était donc agréable pour découvrir cette histoire…

 

Histoire qui débute durant notre ère contemporaine pour se poursuivre dans un monde parallèle labyrinthique. Premier point original : vous êtes dans une équipe ! J’ai d’ailleurs trouvé que les personnages secondaires étaient pas mal dans l’action alors que le lecteur, s’il fait évidemment les choix, se contente finalement souvent de « suivre ». Ces protagonistes se révèlent être de véritables appuis, avec leurs forces et leurs faiblesses !

 

L’équipée découvre donc un monde étrange, où l’architecture semble se répéter à l’infini. Rapidement, j’ai perdu tous mes repères. Le dédale de rues toutes identiques crée un réel sentiment de malaise. L’atmosphère générale lourde, pesante, est très bien retranscrite. Et s’il m’a parfois manqué un peu plus de description au niveau des décors, le chapitre suivant se chargeait de me combler. La lecture alterne ainsi avec des chapitres de quelques phrases à d’autres de quelques pages, ce qui, mine de rien, joue dans cette impression d’être déboussolé. Frissons d’anxiété garantis !

 

Côté plume, le style de Cyril Amourette est simple (presque un peu trop), mais se révèle du coup très facile à lire, sans prise de tête. Dans l’ensemble, ce livre-jeu est une bonne découverte qui remplit entièrement sa mission de divertissement.

À découvrir !

 

 

*Iléana*

 

 

Je remercie les Éditions l’Alchimiste et NetGalley pour ce service presse.

Pour acheter « Les décombres du monde », suivez le lien.

 

Extrait :

« — Et après, y a quoi ?

— Aucune idée, répondez-vous.

— Eh ben, il va peut-être falloir y aller. »

Devant vous, la rue s’étale, se déplie. Vous vous rendez alors compte d’un élément, quelque chose que vous n’aviez pas encore identifié et qui, pourtant, provoque en vous un certain malaise : toutes ces maisons, de part et d’autre de la rue, sont identiques. Même architecture, même façade, même couleur. Le carré vert de la pelouse sur la rue se répétant ad nauseum devant chaque maison. Ainsi que les arbustes et l’allée menant au garage. »

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×