Créer un site internet

Tome 5 : L'œil du mail

T5 lean bacal anna bardelli

Auteure : Anne Bardelli

Résumé :

Léa part pour des vacances bien méritées sur une île de Méditerranée. Se reposer et oublier sa rupture avec son ex deviennent ses priorités. Pourtant, elle devrait bien savoir que les choses ne se passent jamais comme prévues, n’est-ce pas ?

Qui a décidé de lui pourrir son repos tant mérité en laissant traîner des corps dans des positions macabres ? Des positions qui ne sont pas sans rappeler des méthodes de torture d’un autre âge…

 

Mon avis :

Comme ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un Agent Spécial Léa Bacal ! C’est avec plaisir que j’ai retrouvé cette héroïne badass à l’humour grinçant.

 

Cette fois-ci en vacances sur une île paumée de la Méditerranée, Léa est bien décidée à faire un break avec son boulot et les hommes. Comme vous vous en doutez sûrement, il n’en sera rien !

 

Si l’enquête en elle-même ne révèle pas vraiment de surprises, les protagonistes, eux, se dévoilent ! Autant vous le dire franchement, déjà que je bavais devant Charles (le vampire aux prunelles émeraudes, souvenez-vous), j’ai carrément fondu devant son insistance pour percer la carapace de Léa, puis ses propres révélations concernant son passé. Notre humaine aux capacités spéciales n’est pas en reste non plus ! Peu à peu, elle s’ouvre enfin à Charles pour se laisser aller à son amour (pas de guimauve, hein ! Anna Bardelli n’a pas pour habitude de pencher dans le sentimentalisme.) Cela reste une belle histoire entre deux adultes blessés par leur vécu.

 

Côté enquête surnaturelle, c’est donc la fin qui se révèle surprenante. Elle pourrait même nous donner quelques pistes pour le prochain tome, qui sait ? J’ai aimé retrouver le mordant de Léa, notamment dans sa façon de traiter les indices et de répondre aux vivants… et aux morts ! Ce côté ironique et autodérision va finir par lui jouer des tours ! Ce ne serait pas étonnant, en tout cas !

 

La plume d’Anna Bardelli est fluide, simple. Le bouquin se lit facilement. Les descriptions sont brèves, plantent le décor sommairement, mais suffisamment pour que l’on ressente la scène. L’ensemble se lit aisément pour passer un bon moment de lecture détente. (Si crapahuter dans des souterrains glauques et côtoyer du cadavre vous apaise ! XD)

 

On se retrouve avec plaisir l’année prochaine pour le sixième tome !

 

*Iléana*

 

Je remercie les Éditions du Petit Caveau pour ce service presse.

Pour acheter L’œil du mal, suivez le lien.

 

Extrait :

« Je me réveillai en sursaut, trempée de sueur, une atroce sensation de peur toujours au creux de l’estomac. Je tentai de me relever. Mes mains s’enfoncèrent dans du sable humide. Je relevai la tête, encore désorientée par ce cauchemar si réel. Autour de moi, je ne vis que la plage et des rochers. Que fichais-je, là, au lieu d’être dans mon lit ? C’est alors que la chaleur et le rougeoiement du feu finirent de me réveiller complètement. À quelques mètres de moi, le brasier rugissait.

Et dessus, au milieu du bois sec, un corps se consumait… »

Ajouter un commentaire