Tome 1 : L'Héritière

Testament tome 1 l heritiere jeanne a debats

Auteure : Jeanne A. Debats

Résumé :

Je m’appelle Agnès Cleyre et je suis orpheline. De ma mère sorcière, j’ai hérité du don de voir les fantômes. Plutôt une malédiction qui m’a obligée à vivre recluse, à l’abri de la violence des sentiments des morts. Mais depuis le jour où mon oncle notaire m’a prise sous son aile, ma vie a changé. Contrairement aux apparences, le quotidien de l’étude qu’il dirige n’est pas de tout repos : vampires, loups-garous, sirènes... À croire que tout l’AlterMonde a une succession à gérer ! Moi qui voulais de l’action, je ne suis pas déçue… Et le beau Navarre n’y est peut-être pas étranger.

Mon avis :

Après lecture du résumé, je m’attendais à suivre une adolescente/jeune adulte qui découvre un nouveau monde : celui des créatures surnaturelles. Ôtez-vous immédiatement cette idée de la tête, car :

- Agnès a 27 ans et une maturité, bien qu’elle ne soit pas souvent sortie de chez elle, qui fait du bien !

- Elle connait l’AlterMonde, ce sont les détails de cet univers que nous apprenons dans ce premier tome.

 

Ce roman d’urban fantasy a été une bouffée d’oxygène de par son originalité. Le cabinet notarial de l’oncle Géraud n’y est pas étranger, d’ailleurs ! On y suit la même affaire de succession tout au long du récit, mais les rebondissements de l’enquête ne m’ont pas laissé le temps de m’ennuyer.

 

La profondeur d’Agnès, le personnage principal, est appréciable. Elle vit des épreuves terribles, prend le temps de pleurer, puis remonte en selle. Elle n’oublie pas ses blessures, mais la vie continue, et elle l’a bien compris. J’ai adoré les touches d’humour acide qui parsèment l’histoire. (J’ai encore éclaté de rire en recopiant l’extrait ci-dessous, c’est vous dire…)

Les personnages secondaires détiennent leur personnalité propre et, petit à petit, s’installent dans la vie d’Agnès. Les amitiés naissent doucement, mais joliment. Comme dans la vie réelle, en fait. Ce point est d’ailleurs à souligner : si je suis autant entrée dans l’histoire, c’est parce que le monde fantastique de l’auteure se mêle intimement au nôtre. Découvrir les us et coutumes de l’AlterMonde a été un réel plaisir.

 

Le style de Jeanne-A Debats est raffiné et contient une certaine richesse de vocabulaire, sans tomber dans le pompeux. Les décors finement plantés permettent une immersion dans cette fiction contemporaine à l’humour parfois noir. À découvrir !

À la prochaine pour le second volet,

 

*Iléana*

Lecture commune avec Zina, du blog Les pipelettes en parlent. Pour lire sa super chronique, suivez le lien.

Extrait :

« On pouvait dire ce qu’on voulait de la plupart des éternels, Herfauges en tête, mais jamais ils n’égaleraient en horreur ce que les simples humains étaient capables de concevoir rien que pour s’éliminer les uns des autres. En général, les éternels ont du mal à penser industriel, même en terme d’extermination. Ce n’est pas dans leur nature. Ce sont plutôt des chasseurs, ils comprennent la nécessité de la reproduction du gibier. »

Commentaires (1)

Zina
On est d'accord sur le ressenti général :)
A bientôt pour la suite !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×