La Dernière Terre. Des certitudes. Tome 2

La derniere terre tome 2

Auteur : Magali Villeneuve

 

Résumé :

Cahir est rentré chez lui. Dans les Hautes-Blanche, la vie avec sa sœur et son frère n’est pas toujours facile. Il y a les retrouvailles avec le clan. Les souvenirs, ceux enfouis, ceux qu’il traine depuis toujours, un peu comme son grand manteau noir. Les confidences et l’amour. La vie ?

Ghent regarde Cahir partir. Pas un geste. Le masque agrevin n’a jamais pris autant de sens. Mais Ghent a beau s’enfoncer toujours plus profondément dans le déni, sa conscience et son corps parlent, impossible à tuer. Les souvenirs l’assaillent, sans répit. Réussira-t-il à prendre son courage à deux mains ?

Les Cinq Territoires sont attaqués. Tileh Agrevian est déchue, capitale rougie par le sang versé, noircie par l’assaut des Bêtes.

D’où viennent-elles ? Quelles sont leurs facultés ? Où emmènent-elles les disparus ? Combien de morts avant que l’Igilh Nolath cessent de se voiler la face ? Les décisions importantes seront-elles prisent ? Une seule certitude : les secrets doivent être révélés.

La quête commence…

Mon avis :

Cahir et Ghent restent les personnages principaux de ce tome mais celles et ceux qui les entourent prennent leur place. C’est agréable de découvrir un peu plus ces protagonistes. Encore une fois, leur psychologie est fine et travaillée. Les interrogations soulevées dans le tome 1 trouvent une réponse au fil des pages. De nouvelles pistes s’ouvrent pour garder en haleine le lecteur. Les personnages doivent faire des choix, et leurs décisions sont parfois surprenantes ! Bref, l’impression de se retrouver face à des êtres humains est toujours bien présente.

Au niveau de l’histoire, l’action est clairement au rendez-vous. Non seulement elle permet l’évolution des personnages, mais en plus, elle révèle de nouvelles connaissances et de nouveaux indices quant à l’intrigue. Tout en créant de nouvelles interrogations ! Encore une fois, le récit est manié avec adresse et talent et le lecteur n’a ni le temps ; ni l’envie ; de se reposer ou de poser le bouquin.

Retrouver Cahir dans les Hautes-Blanche, puis suivre le récit des autres protagonistes à travers les Cinq Territoires, nous permet de découvrir le monde de Magali Villeneuve. Agréable façon de voyager et de se familiariser avec ces vastes terres.

La plume de Magali Villeneuve reste égale à elle-même : belle, riche et bouleversante.

En conclusion : hâte le tome 3 !

*Iléana*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×