Le voleur de coeur

Le voleur de coeur 716544 250 400

Auteur : Rawia Arroum

 

Résumé (4ieme de couverture) :

Dans un monde où musique et magie ne font qu’un, Dylan est né privé des deux. Et ce n’est pas son seul secret : deux cœurs battent dans sa poitrine, mais l’un n’est pas le sien...

~~Symphonie est un monde musical. Brutal. Chacun y possède un instrument, donné à la naissance. Arme enchantée, mais également véritable partie de soi-même, on la nomme mélo-âme. Avec ces objets, tous les clans rivaux se livrent une guerre sans merci… les instruments de musique hurlent, et des vies s’évaporent. Au milieu de cette cacophonie, Dylan profite d’une vie rêvée de fils cadet de chef de clan, sans responsabilité ni impératif quelconque… Et heureusement, car il cache un secret inavouable : il n’a pas de mélo-âme, aucun pouvoir, et s’il a un instrument, ce dernier n’a rien de magique. Aussi lorsqu’il se retrouve propulsé héritier de son clan et qu’il doit faire ses preuves sur le champ de bataille, il est totalement désemparé. Mais son handicap est peut-être la conséquence d’un secret plus lourd encore… un secret qui expliquerait pourquoi deux cœurs battent dans sa poitrine.

Mon avis :

C’est la description de Symphonie (le monde décrit dans le résumé, qui mêle musique, vie quotidienne et magie) qui m’a poussée à lire ce livre. De ce côté-là, l’originalité est au rendez-vous ! L’auteur a travaillé son univers, et l’histoire commence sur les chapeaux les roues, nous plongeant directement au cœur de l’action et des pouvoirs impressionnants des instruments de musique.

 

Dylan, le personnage principal, reste assez banal. Clairement, il n’est ni le héros de base ni le mec qui endosse son destin et se révèle soudainement à la hauteur. J’ai apprécié sa franchise et son humanité (le récit est écrit à la première personne du singulier), notamment les passages où il expose ses peurs. Je ne me suis pas vraiment attachée à lui, mais j’ai tout de même suivi ses péripéties avec intérêt.

 

Concernant l’histoire en elle-même, l’auteur m’a menée par le bout du nez ! Je ne peux pas vous en dire plus sans vous spoiler, mais les rebondissements et les révélations ne manquent pas !

 

Les descriptions (des actions notamment) gagneraient d’être un peu développées. J’ai parfois eu du mal à me plonger au cœur d’une scène car j’avais l’impression qu'un narrateur lointain la racontait à la place de Dylan. Dommage, donc. Ce point ternit mon appréciation générale du roman.

Les décors, eux, sont assez bien plantés.

 

La plume de Rawia Arroum se révèle simple et facile à lire.

 

Le voleur de cœur fait partie de ces bouquins qui vident la tête grâce à une histoire originale aux multiples rebondissements, mais qui mériterait, pour certains passages, un peu plus d’émotions et de détails.

 

*Iléana*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×