Les larmes de Saël - Tome 1

Tome 1 les larmes de sael

Auteure : A.D. Martel

 

Résumé :

Épouser l'ennemi ou le condamner à mort ?


Des cris, une explosion, le dôme d’énergie qui vacille… Ceylan, la cité la plus sure au monde, est attaquée. Au cœur du chaos, Arcana découvre le vrai visage des ennemis de son peuple. L’un d’eux, un Saëlien aux iris rouges, est capturé.
Déterminée à échapper aux fiançailles orchestrées par son père, la jeune femme décide d’épouser l’ennemi. Un choix qui va bouleverser sa vie et le destin des deux peuples.
Pour survivre à Saël, Arcana devra ouvrir son cœur et son esprit.

 

Mon avis :

Coup de cœur pour ce premier volet des Larmes de Saël.

 

Et pourtant ! Ce n’était pas vraiment gagné avec un personnage principal si caractériel. Arcana est une peste ! Cela dit, son orgueil sert entièrement l’histoire. Au début, c’est grâce à lui qu’elle affronte les conséquences de ses décisions et les douleurs (tant physiques qu’émotionnelles) qui vont avec. Rapidement, nous devinons que les épreuves que sa nouvelle vie lui réserve vont la faire déchanter et changer. Sous son ego, un être courageux et empathique ne demande qu’à s’épanouir. Je salue l’évolution psychologique d’Arcana, tout comme celle d’Ashkan ! (Mais je ne vous parlerais pas de ce personnage qui m’a fait entièrement craquer, j’avoue !) Je noterai simplement que les protagonistes, quels qu’ils soient et quelle que soit leur place dans le récit, sont hauts en couleur.

 

Les amitiés qui se tissent au fil des pages sont belles et offrent quelques retournements de situation (que j’ai vus venir, mais qui peuvent néanmoins surprendre.)

 

La romance est tout simplement… Elle m’a transportée. Rien n’est gagné d’avance, le mystère plane quant aux choix d’Arcana et des autres. A.D. Martel parvient à garder le suspense sans utiliser de triangle amoureux et pour ça, je lui tire mon chapeau ! L’histoire d’amour est le fil d’Ariane du récit, présente, mais jamais envahissante. C’est elle qui m’a rendu si accro à ce premier tome ! Les personnages (dont je tais les prénoms volontairement), apprennent à se connaître. Loin d’être un long fleuve tranquille, les liens qu’ils tissent révèlent leur solidité aux moments opportuns.

 

J’ai également beaucoup apprécié les parallèles avec notre société, voire notre monde. La fracture pays riches/pays pauvres, le mode de vie des uns qui impacte directement sur celui des autres… Sous couvert de fantasy, Les larmes de Saël est, pour moi, un roman engagé sur le plan écologique et politique. J’ai aussi aimé les petits clins d’œil sur la production laitière ou la façon de donner naissance, par exemple. Et en écrivant ces lignes, je prends conscience que si j’attribue la mention « Coup de cœur » à ce premier volet, c’est avant tout pour ce dernier point, brillamment développé par l’auteure qui ne tombe pas dans la leçon de moral.

 

Le style riche d’A.D. Martel est bien évidemment à souligner. Un vocabulaire varié, des descriptions parfois un peu longues, mais qui restent bien imagées… En bref, une plume fluide, très agréable à lire.

 

Je recommande à 100% !

 

*Iléana*

 

Je remercie La petite bulle littéraire et A.D. Martel pour ce lot remporté !

Pour acheter le premier tome des Larmes de Saël, suivez le lien.

 

Extrait :

« Arcana tremblait, mais ne réussit pas à répondre.

— Les citoyens ont préféré limiter les naissances pour conserver leurs privilèges actuels. Le monde ne tourne pas comme tu le crois ! Ce que tu viens de révéler est un coup dans l’eau !

— Tais-toi ! Tais-toi ! hurla Arcana.

Elle fonça sur son père pour le frapper, mais celui-ci lui attrapa les poignets.

— Au moins, j’essaye ! lui cracha-t-elle. Ce sont les gens comme toi qui pourrissent le monde, ceux qui renoncent ! »

Commentaires

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×