L'habit ne fait pas le moineau

L habit ne fait pas le moineau de zoe brisby

Auteure : Zoé Brisby

 

Résumé :

Vous tenez entre les mains l’histoire de Maxine, fausse vieille dame mais vraie sage et d’Alex, faux dépressif mais vrai gentil.
Alors qu’ils feront connaissance lors d’un covoiturage, vous assisterez à ce qu’on appelle communément un retournement de situation.
Vous devrez alors suivre leurs péripéties et rester attentifs aux maximes de Maxine, véritable encyclopédie frelatée des expressions françaises.
Vous apprendrez par ailleurs qu’il ne faut jamais se fier aux apparences, mais ça vous le saviez déjà, non ?

 

Mon avis :

Un roman feel-good sans saveur.

 

J’ai néanmoins poursuivi ma lecture, curieuse de connaitre le fin mot de l’histoire. L’intrigue m’a donc suffisamment tenue en haleine pour tourner les pages… jusqu’au dénouement sans surprise.

 

De péripéties peu vraisemblables en discussions plus ou moins « philosophiques », nous apprenons ainsi à connaitre deux protagonistes. Alex est un « cliché sur pattes », je ne m’y attarderai pas. Maxine, pleine d’énergie, relève le tout, mais sa tendance à radoter à propos de sa « jeunesse » - marrante au début - devient longuette au bout des 550 pages. J’ai cependant apprécié le message plein de justesse et d’émotions à propos de la vieillesse et de la façon dont elle la vit.

 

Les personnages secondaires ne servent pas vraiment l’histoire. Dommage également pour leurs noms, qui ne laissent aucune place à la surprise. Un exemple ? Mme Durefer est la directrice de la maison de retraite où loge Maxine. Je n’en dis pas plus et vous offre de deviner son caractère !

 

Des extraits médiatiques (qui ont le mérite de pointer du doigt la manie des journalistes à monter la moindre info en épingle), aèrent judicieusement le récit. Cette touche humoristique est agréable.

 

La mise en page, avec des sauts de ligne impromptus, laisse à désirer. L’habit ne fait pas le moineau reste cela dit un roman qui se lit facilement grâce à la plume simple de Zoé Brisby.

 

Vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment accroché avec ce bouquin. Mais comme il est de mise dans ces rares cas, je vous conseille de vous faire votre propre opinion ! ;-)

 

*Iléana*

 

Je remercie SimPlement Pro et Zoé Brisby pour ce service-presse.

 

Extrait :

« La petite vieille était-elle en train de lui proposer de la drogue ? Il ne lui manquait plus que ça. Une camée senteur naphtaline. Il avait déjà suffisamment de problèmes comme ça sans rajouter le risque de se faire arrêter par la Police. Il décida de ne rien dire mais ça n’empêcha pas la mémé de continuer :

— Je n’ai jamais été contre un petit joint de temps en temps.

Bon, là c’était sûr. La vieille lui proposait bien de la drogue. »

Ajouter un commentaire