Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Le cercle litteraire des amateurs d epluchures de patates

Auteures : Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

 

Résumé :

Juliet est écrivaine en mal d’inspiration. Grâce à un article commandé par le Times, elle fait connaissance avec les membres du Cercle d’amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey.

À l’heure où le monde panse les plaies provoquées par la Seconde Guerre Mondiale, où chacun souhaite oublier ces tragiques années, est-ce possible sans extérioriser ses traumatismes ? Est-ce réalisable sans une dose d’humour ? Et si la thérapie passait par l’écriture, sans même que l’on s’en rende compte ?

Mon avis :

Difficile de lâcher ce roman épistolaire.

Ce point est d’ailleurs à souligner : l’histoire prend forme sous les diverses plumes des protagonistes. Que ce soit celle de Juliet, pleine d’humour, d’Isola, personnage haut en couleur, ou de Sidney, l’éditeur de Juliet, toutes se lisent et se découvrent avec plaisir.

L’histoire est belle. Avec son lot de joie et de souvenirs atroces, elle retrace l’histoire des habitants de Guernesey pendant et après cette guerre qui a fait tant de victimes. Les touches d’humour relèvent ce récit, elles le rendent piquant, acidulé et apportent une pointe d’humanité aux personnages.

À travers les différents points de vue, les auteurs abordent les principaux sujets de la Seconde Guerre Mondiale. Cependant, ne vous attendez pas à des lettre-témoignages, vous les retrouverez plutôt sous forme d’anecdotes poignantes et via l’histoire d’un personnage mystère présent tout au long du récit.

Bref, un roman original grâce à sa forme épistolaire, rehaussé par des personnages bourrés d’humour et d’amour, debout malgré les épreuves de la vie.

Les protagonistes, justement !

Ils sont tous attachants ! si, si, même Adélaïde, vous verrez ! (enfin…)

Chacun à son caractère propre, et peu importe leur âge, leur présence dans le roman devient indispensable. Ils bâtissent tous ce récit, lettre après lettre. Les découvrir à travers leurs écrits crée une proximité immédiate avec le lecteur. On comprend pourquoi Juliet s’attache autant et aussi vite à eux, et vice versa, d’ailleurs !

Seul petit bémol pour moi : le manque de descriptions des personnages eux-mêmes. En fait, elles sont très courtes et succinctes. J’ai eu du mal à me les représenter. On les situe grâce à leur prénom, mais on ne sait pas, ou très peu, à quoi ils ressemblent.

Les décors sont, cependant, bien plantés !

En conclusion : une histoire racontée avec sensibilité et humour.

 

*Iléana*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×