Sept ans de désir

Historical tome 1 sept ans de desir 338668

Auteure : Sylvia Day

 

Résumé :

Un soir qu’elle se promène dans le parc, Jessica Sheffield surprend les ébats d’Alistair Caulfield et de lady Trent. Embusquée dans la pénombre, elle observe la scène avec un mélange d’embarras et de fascination. Alistair l’aperçoit. Ils échangent un long regard. Entre ces deux mal-aimés, le désir est immédiat. Sept ans s’écouleront avant qu’ils puissent l’assouvir.

Mon avis :

Curieuse de découvrir la cause d’un tel engouement pour Sylvia Day, je me suis laissé tenter par ce roman déniché sur une brocante. Une agréable surprise !

 

Le titre évocateur dissimule à merveille la profondeur de cette romance. « Ces romances », devrais-je dire, puisqu’en réalité nous suivons d’une part les personnages principaux : Alistair et Jessica, et d’autre part sa petite sœur Hester et Michael.

 

La complexité des personnages est remarquable, chacun et chacune vivent avec leurs blessures, offrant un masque à la haute société londonienne. Mais l’amour accepte tout, même les erreurs et les prétendues faiblesses. Cette particularité si belle de ce sentiment amoureux, Sylvia Day la raconte avec simplicité, mais émotion. Les protagonistes se livrent petit à petit, apprennent à se connaitre et à passer outre leurs préjugés. Ils se font du bien, ne tombent pas dans le mélo, et évoluent grâce au soutien et à la bienveillance de l’autre.

 

Les péripéties et les retournements de situation ne laissent pas le temps de s’ennuyer. L’auteure n’hésite pas à nous projeter quelques années ou quelques semaines plus tard d’un chapitre au suivant.

 

Les trois ou quatre scènes érotiques se révèlent sensuelles et arrivent à point nommé dans le récit. Le trouble qui s’en dégage est frappant. Sylvia Day a su manier les mots pour coller avec l’univers historique de son roman.

 

Les recherches qu’elle a dû effectuer pour écrire sur cette période de l’histoire (Angleterre du XIXe siècle) se ressentent dans le vocabulaire précis et les mœurs si parfaitement décrites. Les décors sont ainsi bien plantés, et même si les descriptions des lieux m’ont paru quelquefois trop courtes, les émois des protagonistes sont quant à eux idéalement détaillés sans devenir longuets.

 

En clair, Sept ans de désir est une chouette découverte. Avis aux amateurs et amatrices de romance avec des personnages construits et un monde maitrisé.

 

*Iléana*

Extrait :

« C’est alors qu’un brouhaha s’éleva dans la vaste salle. Alistair se rendit compte que sa mère, les yeux écarquillés de stupeur, fixait quelque chose qui se trouvait derrière lui. Au même moment, il ressentit ce tressaillement particulier qui signalait la présence de Jessica.

En la voyant, il reçut un coup en pleine poitrine. Ses poumons se vidèrent d’un coup. Du rouge. Elle était tout en rouge. »

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×