Avoue que tu m'aimes

Avoue que tu m aimes

 

Auteur : Angelscythe

Résumé :

Malgré quelques difficultés avec sa mère privative et son meilleur ami agressif, Siteal Morassi peut estimer avoir une vie agréable et bien rangée.
Mais cette charmante routine va être entièrement remise en question lorsqu'un certain Keanan surgit dans sa vie... 
Grâce à lui, il va apprendre beaucoup sur lui-même, découvrir de nouveaux horizons...
... et voir un terrible secret chambouler toute son existence.

Mon avis :

Je remercie de tout cœur l’auteur Angelscythe pour ce service presse et cette belle découverte !

Nous plongeons ici au cœur d’une histoire qui change par rapport à ce que j’ai déjà lu. Le contexte est original, avec des personnages attachants dans un univers violent de préjugé.

J’ai mis pas mal de temps à me plonger au cœur du roman, car le début est assez difficile avec tous les prénoms, je me suis un peu perdue, mais par la suite tout se remet dans l’ordre. L’intrigue est profonde, douce, avec des protagonistes qui évoluent. Nous découvrons lentement la famille de Sitael et la folie de Emelina, cette mère froide et religieuse. On peut dire que beaucoup de sujets sont abordés, sur la tolérance, l’amour et l’amitié. Et même s’il restait quelques coquilles, j’ai beaucoup apprécié l’histoire. Il a été très agréable d’entendre les pensées du personnage principal, de voir sa vision s’élargir en même temps que ses désirs et ses réactions, puis la présence de Keanan agit comme un véritable souffle frais dans ce quartier fermé et ouvre des horizons.

Je reprocherais seulement à l’auteur de ne pas avoir plus poussé la fin, car je l’ai trouvée un peu abrupte bien que nous ne demeurions pas en manque non plus. Les personnages secondaires tels que la sœur de Sitael, sa mère et ses amis sont très bien travaillés. J’ai aimé voir sa sœur se détacher de Emelina tout comme j’ai aimé la présence de Félice, ce jeune homme souffre-douleur qui au fil des pages parvient à s’affirmer.

Emelina est un personnage énigmatique et j’aurais bien aimé en apprendre plus sur sa froideur, les quelques questions restées en suspens m’ont dérangée. Il y avait aussi parfois des contradictions dans la façon de penser de certains protagonistes. Les transitions sont quelques fois un peu brusques avec des sauts dans le temps assez conséquents, mais nous ne restons pas dépaysés très longtemps.

En résumé, c’est une bonne histoire qui parle de l’homosexualité et de toutes les douleurs que cela peut engendrer par peur, incompréhension, religions et interprétation. Je pense que ce roman pourrait être fabuleux avec quelques corrections en plus et une couverture plus attrayante !

*Mylène*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×