Le squatteur

Le squatteur 647444 264 432

Auteure : Céline Mancellon

 

Résumé :

Cael Morgan est un trentenaire accompli qui ne doit tout qu’à lui-même : un excellent job, un superbe loft, des costumes sur mesure…
Sauf que, dans sa vie sentimentale, c’est le désert de Gobi !
Et pour cause, depuis son adolescence, il est fou amoureux de son ami d’enfance, le très charismatique et viril Marc Killant.
Un soir, après avoir fêté le énième mariage de ce dernier, il rentre chez lui et découvre un inconnu dans son appartement… Qui est ce jeune homme blond au regard indolent ?!

Mon avis :

Je lis de temps en temps de la romance, mais assurément, je ne suis pas une grande fan de ce genre littéraire. Je trouve l’intrigue de ces récits un poil trop plate. Je me suis néanmoins laissée tenter par ce roman parce qu’il entre dans une sous-catégorie que je ne connaissais pas : le M/M, c’est-à-dire la romance gay masculine.

La particularité du Squatteur, c’est qu’il est teinté d’une bonne dose d’érotisme. La trame de la romance est bien présente, vous découvrirez dans ce livre un cœur balançant entre différents personnages ; et de la passion sauvage toutes les 2 ou 3 scènes ! Cela m’a presque paru trop, à certains moments. Comme si les passages de sexe étaient déposés là pour… juste pour insérer une scène de sexe, sans rien d’autre derrière. Un simple baiser enfiévré aurait suffi à faire avancer le récit, à mon sens. Mais Céline Mancellon en a décidé autrement, donc si vous recherchez des frissons ardents, ce livre devrait vous satisfaire !

 

J’ai retrouvé avec plaisir la plume de l’auteure, toujours avec cet humour un brin décalé. La particularité de cette histoire est qu’elle se décline selon les différents points de vue des protagonistes. Cela permet de mieux comprendre les personnages. Je me suis glissée dans la peau de chacun d’eux assez facilement. Un bon point, donc.

 

Les descriptions ne sont pas vraiment au rendez-vous. Mais une fois de plus, j’ai l’impression que c’est un trait typique des romances érotiques (celles que j’ai déjà lues, en tout cas.) L’auteur n’a pas pris le temps de plonger le lecteur petit à petit dans son monde. Je me suis sentie catapultée dans l’univers gay que je ne connais pas (et que Cael n’est pas censé maitrisé en détail non plus), pourtant, rien ne transparait de ses émotions lorsqu’il découvre tout cela (la boîte, d’autres homos stéréotypés, etc.)

 

En conclusion : cette romance teintée d’érotisme respecte les codes de ce genre littéraire, donc si vous aimez cela, ce livre devrait vous plaire ! Si, comme moi, vous appréciez les histoires un peu plus développées, vous risquez d’être légèrement déçu. Je ne regrette pas cette lecture, cela dit. J’ai tout de même passé un agréable moment avec ce roman qui se lit très facilement !

 

*Iléana*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×