Lockdown T3

Lockdown tome 3

 

Auteurs : Michio Yazu et Nykken

Résumé :

Prêts à tout pour asseoir leur pouvoir, les terroristes commencent par exécuter les professeurs les moins coopératifs. Quant aux élèves, on leur fait miroiter des espoirs de sortie pour mieux les manipuler...

Mais, de son côté, Sota a d'autres préoccupations : il a de plus en plus de difficultés à maîtriser sa soif de sang. Et quand il finit par accepter l'aide de Hozuki, le remède qu'elle lui propose semble pire que le mal... En effet, elle veut ni plus ni moins que le lycéen dévore les entrailles de Mina, la copine de son meilleur ami !

Avec déjà plus d'un million d'exemplaires vendus, Lockdown tient le Japon entier en haleine ! Ce thriller gore et sans pitié ne laisse pas une seconde de répit au lecteur... Que cache cette brusque prise d'otages ? Pour le découvrir, un seul moyen : rester en vie !

Mon avis :

Je remercie Interforum pour m’avoir permis de découvrir le Tome 3 de Lockdown.

Ce tome est plus calme que les autres et nous permet de suivre les élèves dont le moral est à zéro ainsi que de comprendre un peu mieux les terroristes et leurs plans fous. Ce tome-ci nous offre aussi davantage d’explication sur le virus et les effets secondaires.

Bien entendu, les jeux tordus du chef des terroristes n’ont pas disparu bien qu’il soit un peu moins présent. Nous sentons que les prochains tomes vont être très violents, c’est un peu de calme avant la tempête. La fin d’ailleurs nous le prouve d’une façon pour le moins efficace.

Les dessins sont toujours aussi bien travailler bien que j’ai eu parfois un peu de mal à savoir qui était qui. Quatre personnages toutefois ressortent : Junji, Sota et Hozuki ainsi qu’un traitre dont nous n’avons encore pas l’identité. Nous sentons que tous quatre vont avoir une forte incidence sur la suite.

En bref, cela reste une histoire sombre, un thriller angoissant dans un environnement sombre où l’espoir n’a pas vraiment sa place. Une histoire originale, j’ai vraiment hâte de connaître de dénouement.

 

*Mylène*

 

Ajouter un commentaire