WolfGirl&Black PrinceT11 à T16

Wolf girl and black prince tome 11 786316

 

Auteur : Ayuko Hatta

 

Editions Kurokawa

Résumé :

Erika et ses amis se préparent pour le voyage scolaire. Erika prend un petit boulot afin d’économiser de l’argent pour son voyage. Il s’avère que Terasaki, un garçon qui lui avait fait une déclaration à l’époque du collège, travaille au même endroit. D’autre part, Sata est très pris par le boulot du comité d’organisation du voyage qu’il partage avec Kasai, une élève brillante. Les préparatifs suivent leur cours et Kasai commence à montrer de l’intérêt pour Sata. Terasaki, quant à lui, semble avoir toujours des sentiments pour Erika. Peu à peu, Sata et Erika passent moins de temps ensemble…

Mon avis :

Voilà une petite série comme on les aime, il s’agit du parfait shojo où l’on y retrouve des personnages attachants et rigolos que l’on suit avec très grand plaisir.

On peut dire que du volume 11 au volume 16, il s’en passe des choses et que je ne me suis pas ennuyée même si je trouvais dernièrement que l’histoire stagnait un peu.

Nous voyons Sata et Erika évoluer durant leur cheminement vers la phase adulte. Les sentiments de chacun sont mis à rude épreuve et viennent nous surprendre avec quelques scènes très classe.

La jalousie, les envies des autres et l’amour y sont très bien retranscrits. Nous avons aussi droit à des moments très amusants avec le père d’Erika tandis que Sata se présente pour la première fois.

Nous pouvons apprécier tout autant un petit retour en arrière afin de découvrir l’adolescence de Sata avec la naissance de l’amitié avec Takeru.

Puis les choses sérieuses commencent avec la fin du lycée pour une vie d’université où les protagonistes se doivent de choisir leur voie. Nos deux amoureux parviendront-ils à rester ensemble ? Pour ça, il faut lire les tomes, car bien sûr de belles surprises vous attendent là aussi.

En bref, c’est une série à dévorer, avec une fin en rien décevante. Les dessins restent magnifiques jusqu’au bout et les personnages gardent cet aspect très mignon. On y retrouve toutefois des moments lents avant le tome 11 et heureusement par la suite l’histoire redémarre pour notre plus grand plaisir.

Donc à ne pas lâcher puisque c’est lorsque nos héros murissent que je trouve que l’histoire devient encore plus prenante. Sata n’affiche plus autant de froideur et ouvre son cœur. Il nous transmet finalement beaucoup d’émotions, tout comme Erika qui gagnera de page en page en maturité.

Un manga donc à ne pas rater !

Je remercie aussi de tout cœur Interforum Editis Canada pour ce service presse que j’ai dévoré !!!!

*Mylène*

 

Ajouter un commentaire