Santiago 2

Pdf541 1993

 

Auteur : Mike Resnick

Résumé :

Sa mère était une comète et son père un vent cosmique... Ainsi parle la légende qui entoure cet insaisissable et mystérieux criminel. Sa tête a été mise à prix pour une somme qui fait rêver tous les aventuriers de la galaxie, mais personne ne l'a jamais vu. Son nom : Santiago. Un monstre ? Un mythe ? Ou un simple mortel fait de chair et de sang ? C'est ce que Sébastien Cain, révolutionnaire déçu devenu chasseur de primes, entreprend de découvrir en compagnie de Vertu MacKenzie, journaliste sans scrupule. Lancés sur la piste de ce dangereux hors-la-loi, ils vont sillonner les planètes situées aux confins de la sphère d'expansion de l'humanité, cette fameuse Frontière peuplée de personnages pittoresques sinon toujours recommandables, sans se douter de la surprise qui les attend au bout du chemin...

Mon avis :

Une suite à la hauteur du premier si ce n’est mieux. L’intrigue devient de plus en plus prenante tant nous nous rapprochons du but.

Et que dire à part que j’ai énormément aimé ? L’auteur a su jusqu’à la fin faire monter la pression et garder le mystère sur Santiago. Plus je tournais les pages, plus je voulais savoir... Et quelle n’a pas été ma surprise en découvrant la vérité ?!

Bref, j’ai passé un très bon moment dans cet univers à suivre Cain (mon héros préféré) et les autres personnages. Parfois, j’aurais aimé qu’il y ait plus de détails et découvrir davantage l’univers qui y est dépeint. Ça m’a fait penser à un western futuriste, ce qui m’a énormément plus.

Et parce que j’adorais commencer les chapitres sur les vers d’Orphée Noir voici un petit extrait, chapitre 19 :

 

Frisson de Lune, errant parmi les étoiles,

De milles bouges a briqué le comptoir,

Sur cent planètes a usé ses semelles,

N’a trouvé que cendres où elle cherchait des perles.

 

*Mylène*

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×