Le jour où mon pénis est tombé

Le jour ou mon penis est tombe de david duranteau

Auteur : David Duranteau

 

Résumé :

Je m’appelle Fabrice Carmen, j’ai 43 ans, je suis le présentateur vedette de la matinale d’une grande radio française.
J’ai du fric, je suis connu, les meufs m’adorent, je suis le mec que tout le monde rêve d’être…
Sauf que récemment les petits désagréments s’accumulent… Mon pénis, par exemple… Il est tombé, un matin, sous la douche… Ça fait un choc de le voir à côté de la savonnette…
Et cette nouvelle animatrice à la radio qui ne porte jamais de culotte, c’est la fille d’un cinéaste connu, je crois qu’elle essaie de me piquer ma place…
Et comme une apothéose, à l’instant où je vous parle, une femme est allongée sur mon canapé hors de prix, une coupe de champagne plantée dans la gorge… Je m’allumerais bien une clope, moi…

Mon avis :

Voici un thriller original !

 

Original de par la plume de David Duranteau, qui fourre des points suspension absolument partout. Si les premières pages sont difficiles à lire, car l’œil est habitué à faire une longue pause avec ce type de ponctuation, je m’y suis en fin de compte accoutumée. Autant ce style narratif colle bien à Fabrice, le personnage principal, autant il se révèle « de trop » pour les autres. Dommage, car chacun détient son propre caractère (complètement barré !), mais du coup cette particularité perd de son aspect inédit.

 

Quelques fautes d’orthographe se glissent ici ou là, mais rien qui ne dérange la lecture. J’ai beaucoup aimé les touches d’ironie acérée, qui servent principalement à la dérision du mode de vie de certaines personnes. L’auteur, sous couvert d’un ton léger et humoristique, balance finalement quelques messages bien sentis !

 

L’enquête policière, grâce à ce cher inspecteur Fredo, devient carrément loufoque, et même si j’avais deviné assez tôt l’assassin, le récit rythmé m’a entrainée.

 

Les personnages, bien que tous différents, emploient parfois le même vocabulaire ou ont des réactions similaires. Le côté burlesque des situations tient en grande partie grâce à eux et à leurs dialogues sans queue ni tête. Quiproquos, réparties salées… les instants cocasses ne manquent pas !

 

En bref, un roman « comico-policier » à découvrir si vous avez envie d’une lecture légère !

 

*Iléana*

 

Je remercie David Duranteau pour ce service-presse.

Pour vous procurer Le jour où mon pénis est tombé suivez le lien Amazon.

Extrait :

« — C’est-à-dire que… Je me disais, est-ce qu’on ne pourrait pas gagner une taille ou deux… Ou un peu plus, même… Non, parce que j’ai lu dans un magazine féminin que vous préfériez les pénis larges…

— Vous parlez de moi en particulier ?

— Non, en général… Je comprends que le sujet vous gêne un peu… Mais je me disais, puisque vous avez le bistouri en main, on pourrait pas le bourrer de silicone ou de graisse, je sais pas, pour qu’il soit plus large…

— Et quelle est la largeur idéale, vous avez un chiffre ?

Garde ton sang-froid, Fabrice…

— Et sinon, c’est quoi la mauvaise nouvelle… »

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×