Tome 1 : Errances

Cover 355x533

Auteure : Lise Barrow

Résumé :

Mais qui est donc ce mystérieux étranger que Chanasa a recueilli inconscient et lourdement blessé sur le chemin, au mépris des règles des rebelles ? Un homme en fuite, qui erre sans but dans le royaume des Terres Centrales. Un homme marqué d’un tatouage singulier, poursuivi par des individus énigmatiques et dangereux. Un homme doté d'un pouvoir incroyable…

La jeune femme, guérisseuse des plus talentueuses, se heurte à l'incompréhension de ses compagnons mais ne peut en démordre : elle sait que cet étranger est important. Car elle cache un don étonnant qui la tourmente : elle rêve, de ces rêves prémonitoires dont on sort frissonnant ou en pleurs quand ils vous dévoilent un avenir des plus sombres.

Et justement, le futur paraît des plus incertains. Au-delà de la guerre que les rebelles livrent au roi, le monde se détériore et hoquette dans des séismes de plus en plus violents. Malheureusement, l'homme a perdu tous ses souvenirs et il semble bien que seuls ses ennemis détiennent les clés de son passé. Parviendra-t-il à retrouver la mémoire avant que la terre ne sombre dans le chaos et ne les engloutisse tous ?

 

Mon avis :

Coup de cœur pour Errances, premier volet de la saga La quête du temps de Lise Barrow.

J’ai mis du temps à lire ce bouquin de 400 et quelques pages (d’où le silence de plusieurs semaines sur le blog) et pourtant ! L’histoire, mais surtout les personnages que j’ai pressentis extrêmement bien construits, m’ont captivée.

 

Nik tombe sur Chanasa et son groupe dès le premier chapitre (mais après un prologue bien nébuleux, que l’on finit par comprendre au fil des pages lues !) On se doute qu’une histoire d’amour se profile entre eux deux ; cette dernière est tout simplement bouleversante. Point de déchirement ou de gnan-gnan, non. Ces adultes apprennent à se connaître, s’aiment avec leurs blessures passées qui parfois, souvent, leur jouent de mauvais tours. Surtout pour Chanasa, à vrai dire, car Nik a perdu la mémoire… La romance, sans être au premier plan, sert vraiment très bien le récit et permet d’en apprendre davantage sur les protagonistes, de se rapprocher d’eux jusqu’à les connaître entièrement. C’est un point que j’ai beaucoup aimé, cette proximité qui s’épanouit lentement, mais sûrement, avec le lecteur, mais aussi entre Nik et Chanasa ou avec les personnages secondaires.

 

L’amnésie de Nik apporte son lot de mystères, l’énigme principale en est étoffée et la guerre qui se déclare rend les choses encore plus ardues. Le suspense est ainsi bel et bien présent, le danger rôde partout ! La trame du récit, vous l’aurez compris, se révèle riche et bien pensée. Je me suis laissé mener par le bout du nez !

 

Quant à l’univers, entre la magie en arrière-plan et les combats d’épées, il s’avère très intéressant. L’atmosphère alourdie par les batailles et les doutes, mais adoucie par l’amour et l’amitié, m’a tout simplement embarquée.

 

La plume de Lise Barrow est une très, très belle découverte, malgré quelques espaces entre les mots qui ont sauté ici où là. Cela ne gêne en rien la lecture. Le vocabulaire est riche, le style, soigné. Tant les décors que les émotions se dévoilent dans toute leur profondeur.

J’ai hâte, très hâte le tome 2 !

 

*Iléana*

 

Je remercie Lise Barrow pour ce service presse.

Pour acheter Errances, suivez le lien.

 

Extrait :

« Elle n’omit aucun détail, faisant mécaniquement un compte-rendu de ce qui lui était arrivé, laissant volontairement de côté tout ce qu’elle avait pu ressentir. Plus tard, elle se laisserait submerger par ses émotions ; pour l’instant, il fallait qu’elle parle.

Nik écouta sans dire un mot, horrifié. De temps à autre, il la serrait plus fort contre lui, essayant de faire passer dans cette étreinte tout l’amour et la compassion qu’il éprouvait pour elle. C’était encore pire que ce qu’il avait imaginé ! »

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×