Tome 3 : L'enfant du temps

L enfant du temps teddy roch

Auteur : Teddy Roch

 

Résumé :

Il devra faire face aux conséquences de ses choix…

Après s’être échappé de justesse d’Abigaïl, Karl se retrouve à Isinia, au cœur de l’Unité. Dirigée par Adam, cette organisation qui lutte contre le pouvoir en place voit en lui l’opportunité d’attaquer Maarah, la capitale, et de faire tomber l’Empire une bonne fois pour toutes.

Mais Marvard se rapproche dangereusement et Karl sait que le temps lui est compté. Pour lui, cette épreuve est celle de la dernière chance. Il devra retrouver l’époque qu’il a quittée, ou mourir dans celle-ci.

Mon avis :

Le rendez-vous est pris depuis quelques années maintenant et c’est avec beaucoup de plaisir que je vous dévoile aujourd’hui ma chronique à propos de L’enfant du temps, troisième volet de la saga Néo-Monde de Teddy Roch. À mon sens, de loin le meilleur de tous !

 

L’évolution du style de Teddy Roch m’a sauté aux yeux dès les premières pages. Si les premiers tomes étaient bien écrits, pour L’enfant du temps, l’auteur s’est tout simplement surpassé. Tant dans le vocabulaire que dans les tournures de phrases, chaque détail dévoile l’expérience d’écrivain à l’œuvre. C’est un régal à lire, tout simplement !

 

Les décors, pourtant déjà bien plantés, le sont encore davantage ici. Nous découvrons à travers Karl et son groupe un nouveau continent, avec de nouveaux groupuscules qui pourraient bien faire basculer la quête de notre héros. Comme le révèle Teddy Roch à la fin du bouquin : il savait que ce troisième volet serait un tournant décisif dans l’histoire et oui, je confirme !

 

Les péripéties, moins « MacGyver », nous réservent néanmoins leur lot de retournements de situation. Cette action à la hollywoodienne propre à l’auteur (et que je salue à chacune de mes chroniques) plonge directement le lecteur au cœur de l’action dans cet environnement hostile si particulier. Le rythme du récit est cependant plus lent (ou devrais-je écrire moins rapide) que pour les autres tomes. J’ai apprécié ce « ralentissement » (ne vous attendez pas à vous ennuyer, hein !) qui offre une plongée dans la psychologie des personnages. Nous en apprenons plus sur leurs liens d’amitié, leurs aspirations, leurs doutes… Un excellent moyen de se rapprocher d’eux, notamment de Karl.

 

Les « méchants », les « gentils »… Les lignes sont brouillées et personne n’est épargné. Mon cœur s’est serré plus d’une fois en imaginant leur situation respective… Car nous suivons, au fil des chapitres, différentes bandes en différents lieux. Un peu déroutant au début, le temps pour moi de resituer tous les protagonistes, mais malgré un an d’attente, je me suis replongée dans la suite de Néo-Monde avec plaisir et j’ai retrouvé le rythme facilement.

 

En conclusion, si vous n’avez pas encore découvert cette saga dystopie post-apo, foncez !

 

*Iléana*

 

Je remercie les Éditions de la Caravelle pour ce service presse.

Pour acheter L’enfant du temps, suivez le lien.

 

Extrait :

« Lorsqu’il pénétra dans le couloir métallique, le silence soudain lui procura une sensation étrange. La porte venait de se refermer, occultant totalement les sons de l’extérieur.

Il trouva sa chambre et verrouilla derrière lui. Il colla son dos contre la paroi froide, se frotta le visage avec ses mains et, lentement, expira tout l’air de ses poumons. Les paroles d’Ethan ne quittaient pas son esprit, s’imposaient malgré lui et résonnaient dans tout son corps, amplifiées par le silence qui régnait autour de lui.

Très vite, sa respiration s’accéléra. Il ouvrit les yeux et constata que la pièce était plongée dans l’obscurité.

Des ténèbres qui ne laissèrent bientôt entendre que le bruit de ses coups de poing contre les murs.

Sans s’arrêter, il frappa à de nombreuses reprises, cria de plus en plus fort avec l’augmentation de la douleur. Puis, il cessa, sa fermée collée contre l’impact.

Qu’est-ce que tu fais ? »

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×